La police chinoise ajoute des lunettes de reconnaissance faciale à son arsenal de surveillance

lunettes de reconnaissance faciale

Vous avez probablement entendu parler des verres à teinte variable qui s’adaptent aux conditions de lumière changeantes. Préparez-vous pour les lentilles de reconnaissance faciale.

Des policiers de Zhengzhou, en Chine, ont été repérés portant des lunettes de soleil équipées d’un logiciel de reconnaissance faciale qui leur permet d’identifier des individus dans une foule. Ces lunettes de soleil de surveillance ont été déployées l’année dernière, mais un récent rapport de China’s QQ a publié une série de photos des lunettes en action.

La Chine a toujours été en tête du peloton pour ce qui est de l’utilisation de l’intelligence artificielle aux fins de la surveillance. Le système de vidéosurveillance du pays a localisé un journaliste de la BBC en seulement sept minutes lors d’une manifestation en 2017. Mais cette nouvelle technologie, développée par LLVision, porte les efforts de surveillance de la Chine à un tout autre niveau. Pas seulement en théorie, non plus ; les rapports du quotidien officiel People’s Daily semblent indiquer que cela améliore le travail de la police.

Une surveillance qui fonctionne réellement

Alors que le Nouvel An lunaire approche à grands pas, c’est une période très occupée pour les nombreux aéroports, gares ferroviaires et centres de transport en commun du pays. Les médias d’État chinois ont rapporté que la police équipée des lunettes à la gare Est de Zhengzhou a déjà repéré sept personnes recherchées dans le cadre d’affaires criminelles majeures et a arrêté plus de 25 personnes qui utilisaient l’identité de quelqu’un d’autre.

Non seulement les lunettes de surveillance fonctionnent réellement, mais elles fonctionnent aussi mieux (et plus rapidement) que les installations de vidéosurveillance traditionnelles. Les images de sécurité sont notoirement granuleuses, et même si les caméras sont surveillées en temps réel, le délai entre le repérage d’une personne qui pourrait être une personne d’intérêt et l’appel des autorités peut être suffisant pour que cette personne puisse s’enfuir proprement.

Les lunettes de soleil sont connectées à un appareil portatif qui utilise un logiciel de reconnaissance faciale pour comparer les personnes que le porteur voit à une base de données préchargée contenant des photos de 10 000 suspects. Et il le fait en un dixième de seconde.

lunettes de reconnaissance faciale

“En fabriquant des lunettes portables, avec l’intelligence artificielle à l’avant, vous obtenez une rétroaction instantanée et précise”, a déclaré Wu Fei, directeur général de LLVision, au Wall Street Journal. “Vous pouvez décider tout de suite quelle sera la prochaine interaction.” Cependant, Wu a ajouté que la précision n’est pas parfaite. Le “bruit” environnemental dans un terminal encombré, par exemple, pourrait fausser les résultats.

Les résultats biaisés ne sont pas la seule source de préoccupation lorsqu’il s’agit de donner aux organismes d’application de la loi une surveillance portable: plusieurs ont également souligné que les dispositifs pourraient se prêter au profilage racial et plus largement encore, qu’ils pourraient porter atteinte à la vie privée des citoyens.

Comme l’a déclaré William Nee, chercheur chinois à Amnesty International, au Wall Street Journal : “La possibilité de mettre à la disposition des policiers des lunettes de soleil dotées d’une technologie de reconnaissance faciale pourrait rendre la surveillance chinoise encore plus omniprésente.”

Éventuellement ? Étant donné que les forces de l’ordre chinoises utilisent déjà une technologie qui rappelle inconfortablement Mission Impossible, il semble que cette ubiquité est déjà arrivée.

Source : Futurism

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *