Pour économiser, la police chinoise a cloné l’un de ses meilleurs chiens

La police chinoise a cloné l’un de ses meilleurs chiens, un canidé connu pour avoir participé à la résolution de dizaines de meurtres et considéré comme un excellent détective. Le clonage a été choisi car la formation d’un tel chien dure jusqu’à cinq ans et coûte environ 65.000 euros, relate The China Daily.

Les biotechnologistes chinois ont cloné un chien détective qui a élucidé des dizaines de crimes, y compris des meurtres, lit-on dans un article de The China Daily.

Il s’agit d’un chiot nommé Kunxun, clone d’un chien-louve Huahuangma âgé de sept ans qui sert au poste de police de Pu’er dans le Yunnan et qui est considéré comme un des meilleurs chiens détectives du pays.

Cependant, la formation d’un tel chien prend entre quatre et cinq ans et coûte un demi-million de yuans, soit environ 65.000 euros. Étant données ces difficultés, l’idée d’un clonage par cellule somatique a été suggérée.

Le projet a été réalisé par le ministère de la Sécurité publique qui a mis en place un programme de clonage de chiens policiers performants, en partenariat avec la base des chiens policiers de Kunming, l’Université agricole du Yunnan et la société Sinogene Biotechnology Co Ltd de Pékin, spécialisée dans les services technologiques de clonage d’animaux domestiques et d’édition de gènes.

C’est ainsi que les scientifiques ont récupéré un échantillon de peau de Huahuangma, ont créé un embryon cloné et l’ont implanté dans un beagle.

Kunxun est né par césarienne, pesant 540 grammes et mesurant 23 centimètres de long. Selon un test effectué par la base pour chiens de police de Nanchang, l’ADN de Kunxun est identique à 99,9% à celui de Huahuangma.

Après son arrivée à la base de chiens policiers de Kunming, Kunxun s’est bien adapté au climat et y a fait preuve d’un grand attachement aux personnes, précise le média.

«Kunxun a montré de bonnes aptitudes pour renifler, détecter et s’adapter à un environnement inconnu dans nos tests de capacité. Il semble que son potentiel génétique soit meilleur que celui des autres chiens-loups de Kunming», a déclaré Wan Jiusheng, chercheur principal à la base de chiens policiers de Kunming.

Kunxun va commencer à s’entraîner 75 jours après sa naissance et si tout se passe bien, il pourra commencer à travailler après 10 mois de formation.

Lire aussi : Le chien le plus cloné du monde a 49 copies de lui-même

Source : Sputnik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *