Un conducteur de Tesla dors au volant sur l’une des autoroutes les plus fréquentées de Californie


Un passager sur une autoroute californienne a enregistré une vidéo d’un conducteur de Tesla qui somnolait au volant.

  • La vidéo montre un homme dormant au volant de sa Tesla. Un autre conducteur a dit qu’il avait parcouru plus de 45 kilomètres en dormant au volant.
  • Ce n’est pas la première fois qu’un pilote Tesla est repéré en train de somnoler au volant.
  • En avril, Elon Musk, PDG de Tesla, a déclaré que ses voitures atteindraient leur pleine autonomie d’ici fin 2019, mais il n’est pas certain que ce soit un calendrier réaliste.

Une nouvelle vidéo montre un homme au volant d’une Tesla “dormant complètement” sur la 405 Freeway de Californie du Sud. Selon Shawn Miladinovich, le propriétaire du véhicule a dormi pendant au moins 45 kilomètres sur l’autoroute notoirement fréquentée, qui a repéré le conducteur endormi et demandé à son passager de tourner une vidéo.

“J’ai réalisé qu’il dormait complètement”, a dit Miladinovich à NBC4 News. “Les yeux fermés, les mains loin du volant.”

Les mains du conducteur semblaient être vaguement attachées au volant, apparemment pour maintenir le véhicule en mode pilote automatique. Lorsque les conducteurs Tesla lâchent le volant, la voiture émet une série d’alertes de plus en plus intenses.

“Cela permet de s’assurer que vous êtes attentif et que le volant est correctement orienté au cas où vous auriez besoin de prendre le contrôle”, dit Tesla sur son site Web. “Si vous ignorez ces avertissements à plusieurs reprises, vous ne pourrez pas utiliser le pilote automatique pendant la durée du voyage.”

Shawn Miladinovitch a exprimé son inquiétude.

“Si son petit truc attaché autour du volant était tombé et qu’il dormait encore, il aurait percuté quelqu’un qui roulait à 100 km/h”, a dit M. Miladinovich.

La technologie d’auto-conduite est-elle prête à nous permettre de dormir au volant ?

Pas encore. Bien que le pilote automatique Tesla puisse changer de voie, d’autoroute et des bretelles de sortie sans intervention du conducteur, l’entreprise affirme que ses voitures ont besoin de conducteurs prêts à prendre la direction en cas d’urgence. Le gouvernement aussi : dormir et conduire en état d’ébriété dans une Tesla est illégal.

La Society of Automotive Engineers a défini cinq niveaux de conduite autonome. Actuellement, le pilote automatique de Tesla se situe entre les niveaux 2 et 3.

Alors, quand les conducteurs de Tesla pourront-ils s’endormir au volant ? En 2020, selon Elon Musk, PDG de Tesla.

“À mon avis, il n’est pas dangereux de s’endormir et de se réveiller à destination – probablement vers la fin de l’année prochaine”, a déclaré M. Musk dans un podcast diffusé avec ARK Invest en février. “C’est là que c’est le plus probable. Je ne sais pas quand les régulateurs seront d’accord.”

En avril, Elon Musk a déclaré que ses voitures atteindraient le niveau d’autonomie 5 d’ici la fin de 2019. Bien sûr, c’était quelques jours avant que la société ne publie son rapport de résultats pour le premier trimestre 2019, et de toute façon, Elon Musk est connu pour ses promesses importantes, mais pas tout à fait à temps.

Lire aussi : Dès l’an prochain, les propriétaires de Tesla pourront faire de leur voiture des taxis autonomes, selon Elon Musk

Source : Big Think – Traduit par Anguille sous roche


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *