Des organismes mystérieux découverts dans un puits de plus de 600 mètres

La présence de cyanobactéries a été détectée sur des roches extraites d’un puits de 613 mètres de profondeur creusé dans le sud-ouest de l’Espagne.

Une équipe internationale de chercheurs a découvert des cyanobactéries résidant sous la terre en l’absence de lumière solaire, c’est-à-dire dans un environnement toujours considéré comme hostile à ces organismes, relate le portail Science Alert.

Les scientifiques ont analysé les échantillons de roches extraites d’un puits de 613 mètres de profondeur creusé dans le sud-ouest de l’Espagne avant de détecter la présence de cyanobactéries appartenant aux genres Calothrix, Chroococcidiopsis et Microcoleus. Le mécanisme qui assure la survie de ces organismes n’est pas encore établi, indique le site.

Les chercheurs estiment que ces cyanobactéries se sont adaptées à l’absence d’oxygène et de lumière nécessaires pour la photosynthèse par le passage à l’oxydation de l’hydrogène, devenu ainsi la source alternative d’énergie.

Également appelées «algues bleues» en raison de leur ressemblance superficielle, les cyanobactéries ne sont pas des algues mais des bactéries coloniales. Il s’agit en général de formes filamenteuses de consistance éventuellement gluante, dont le plus grand nombre est microscopique.

Source : Sputnik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *