L’e-cigarette déclarée “harām” pour les musulmans en Malaisie

cigarettes-harām

Le conseil national de la fatwa de la Malaisie a déclaré que fumer des cigarettes électroniques est “harām”, invoquant des préoccupations religieuses et un risque pour la santé. Les consommateurs locaux sont outrés, invitant le conseil à reconsidérer sa décision stricte3.

“L’islam interdit à ses adeptes de consommer des choses qui peuvent nuire à la santé directement ou indirectement, qui peut conduire à la mort immédiate ou progressive, endommager le corps, provoquer des maladies dangereuses ou nuire à l’esprit”, a déclaré le président du conseil, le Dr Abdul Shukor Husin, selon New Straits Times.

«Les e-cigarettes sont classées comme répulsives en raison des effets nuisibles et la mauvaise odeur. Elles sont aussi un élément de gaspillage, dépenser de l’argent sur des choses qui sont nuisibles et non bénéfique», a-t-il ajouté.

«Nous voyons les femmes et des écoliers montrer un intérêt pour l’e-cigarette. La décision est prise pour empêcher une culture malsaine de se propager aux générations futures», a déclaré Husin.

Les cigarettes électroniques sont actuellement interdites pour les musulmans dans quatre États de la Malaisie. Le conseil de la fatwa a appelé le reste du pays à suivre leur exemple.

“La décision de ce soir est également conforme avec les opinions de plusieurs autres pays musulmans dont le Bahreïn, le Koweït, le Qatar et les Emirats arabes unis”, a déclaré Husin.

Cependant, E-Vaperisers et Tobacco Alternative Association (Mevta) ont appelé le conseil national de la fatwa a revoir leur décision.

Selon le président Mevta Rizani Zakaria, les e-cigarettes devraient être plutôt considérées comme une bonne alternative à la nicotine.

“Si vous voyez les cigarettes électroniques comme semblable aux cigarettes et la shisha, bien sûr, ce serait considéré harām. Mais “vapoter” est une chose tout à fait différente et a changé les habitudes des fumeurs de cigarettes dont beaucoup d’entre eux ont arrêté de fumer”, a déclaré Zakaria à Rakyat Post.

“Je ne dis pas que vapoter est une très bonne chose, mais cela a certainement un impact plus important sur les fumeurs qui veulent cesser de fumer par rapport aux autres solutions alternatives telles que la gomme à mâcher et les patchs», a-t-il ajouté.

Source : RT – Crédit image : © Neil Hall / Reuters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *