SpaceX : la première mission 100% privée de l’histoire prend la direction de l’ISS


SpaceX va lancer aujourd’hui la première mission d’Axiom Space de son histoire vers l’ISS. Quatre civils vont passer 10 jours dans la station.

© SpaceX

Une fois n’est pas coutume c’est depuis la très célèbre base de tir de Cap Canaveral, au Space Kennedy Center, que SpaceX a décidé de marquer un grand coup dans l’histoire du spatial. Pour comprendre la genèse de ce lancement, il faut remonter plus de deux ans en arrière, alors que la firme d’Elon Musk travaille avec la NASA à la construction d’une capsule habitée : Crew Dragon.

Cette dernière doit envoyer des astronautes professionnelles vers l’ISS, qu’ils soient américains, canadiens ou même français vu que Thomas Pesquet a volé avec SpaceX lors de sa mission “Alpha” en 2021. En ce qui concerne son premier vol, pour la mission Proxima en 2016, il avait été effectué avec une fusée russe Soyouz, un peu obsolète.

SpaceX et la NASA : un partenariat gagnant-gagnant ?

Une fusée russe que la NASA était obligée d’utiliser, avec l’abandon de ses navettes spatiales. Mais depuis l’émergence de SpaceX, l’agence spatiale américaine peut à nouveau avoir un lanceur américain. Mais du côté de la société d’Elon Musk, cette dernière ne veut pas se limiter à la NASA, et elle travaille depuis plusieurs mois pour trouver des clients autres, notamment privés.

Ce 8 avril devrait donc être une date marquante pour l’histoire du spatial. À 17 heures, heure française, une fusée Falcon 9 va décoller depuis la Floride, avec à son bord, quatre passagers de la mission Ax-1. Bien que ces quatre civils ne soient pas les premiers à se rendre dans l’ISS, c’est la toute première fois que des astronautes non professionnels vont dans l’ISS depuis une fusée venant d’une entreprise privée.

Se tourner vers le privé pour continuer à prospérer

Récemment d’autres civils ont rejoint l’ISS. Les derniers en date étaient Russes et il s’agissait d’une actrice et d’un réalisateur, qui sont partis dans la station spatiale pour tourner un film, le tout premier à avoir des séquences faites dans l’espace.

La station spatiale internationale est de plus en plus en train de s’ouvrir aux missions privées, et il faut bien reconnaître que c’est une source de revenus non négligeable pour les différentes agences spatiales qui payent tous les ans l’entretien de cette immense structure spatiale.

Rendre l’ISS rentable grâce aux touristes

Car l’ISS coûte cher, et malgré les découvertes scientifiques réalisées à son bord, la NASA et les autres agences spatiales peinent à rentabiliser l’installation, lancée dans l’espace au tournant du millénaire. Alors, afin de renflouer les caisses, les agences gouvernementales acceptent que leurs astronautes côtoient des “touristes” venus passer quelques jours dans l’espace, profitant ainsi de la sensation d’impesanteur, mais aussi de la vue sur Terre, qui est bien sûr sans équivalent.

La première mission d’Axiom Space prévoit ainsi d’envoyer quatre personnes dans l’espace, trois hommes d’affaires ainsi qu’un ancien astronaute qui passeront 10 jours dans l’ISS. Bien que ces quatre voyageurs aient un statut de “touriste spatial”, ils sont très entraînés, et ont passé près de 1000 heures à préparer ce voyage. Au même titre que les membres de la mission Inspiration4, déjà lancée par SpaceX, les entraînements sont nombreux. Après tout, on ne va pas dans l’espace comme ça.

Lire aussi : Le Starship de SpaceX est prêt pour son premier voyage dans l’espace

Source : Presse-citron


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *