Acte 17 des Gilets jaunes : un gendarme confie enlever son matricule «sur ordre de la hiérarchie»


Apostrophé par un Gilet jaune lui reprochant l’absence de matricule apparent, un gendarme a expliqué l’avoir enlevé «sur ordre de la hiérarchie». L’échange a eu lieu lors de l’acte 17 des Gilets jaunes à Sallanches, en Haute-Savoie.

La scène s’est déroulée le 9 mars à l’occasion du 17e acte de la mobilisation des Gilets jaunes, après l’arrivée des forces de l’ordre sur une autoroute aux abords de Sallanches, en Haute-Savoie, où les manifestants menaient une action. Alors que l’opération se déroulait dans un calme relatif, un Gilet jaune interpelle un gendarme en ces termes : «Le matricule apparent, c’est obligatoire.» Ce à quoi on entend le gendarme répondre : «Sur ordre de la hiérarchie, on les enlève.»

Acte 17

https://twitter.com/PureTele/status/1105121351650693120

À 14 min 57 de la vidéo intégrale diffusée sur Facebook, un autre manifestant demande alors à l’officier quand il a reçu un tel ordre, question à laquelle le gendarme refusera de répondre, expliquant à son interlocuteur ne pas avoir de compte à lui rendre.

Comme l’explique l’arrêté du 24 décembre 2013 relatif aux «conditions et modalités de port du numéro d’identification individuel par les fonctionnaires de la police nationale, les adjoints de sécurité et les réservistes de la police nationale», disponible sur le site internet du gouvernement français LegiFrance : «Les agents qui exercent leurs missions en tenue d’uniforme doivent être porteurs, au cours de l’exécution de celles-ci, de leur numéro d’identification individuel.»

L’arrêté précise également les exemptions de cette obligation de port : «Les personnels chargés de la sécurité des sites de la direction centrale du renseignement intérieur» ; «Les personnels chargés de la sécurité des bâtiments des représentations diplomatiques françaises à l’étranger» ; «Les personnels appelés à revêtir leur tenue d’honneur lors de cérémonies ou commémorations».

Lire aussi : Gilets jaunes : 53% des Français dénoncent la façon dont les médias couvrent le mouvement

Source : RT


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *