Les Romains débarquent en Amérique : La découverte qui “changera l’histoire”

Des historiens affirment avoir trouvé des preuves suggérant que les Romains sont arrivés en Amérique du Nord, plus de mille ans avant que Christophe Colomb ne pose un pied sur le continent.

Ils disent que la découverte va “ré-écrire l’histoire”, car elle révèle que des anciens marins ont visité le Nouveau Monde bien avant le grand explorateur.

Un glaive romain, le sifflet d’un légionnaire, des pièces d’or de Carthage, une partie d’un bouclier romain et une sculpture de tête romaine ont été trouvés sur une île au Canada.

L’historien Jovan Hutton Pulitzer pense que cette trouvaille est la “découverte la plus importante” pour l’Amérique.

Il ne sait pas comment les anciens Romains auraient fait le voyage épique à travers l’océan Atlantique, mais selon Ancient Artifact Preservation Society (AAPS), le coup de filet a été découvert dans un naufrage au large de l’île aux Chênes sur la rive sud de la Nouvelle-Écosse, Canada.

M. Pulitzer a déclaré : “L’épée de cérémonie est 100% confirmée comme romaine. Je commençais mon travail en utilisant un analyseur XRF – qui est l’un des principaux outils pour l’analyse des métaux archéologiques. Et nous avons trouvé tous ces autres métaux qui vous disent que cela a été fait à partir de minerai qui est venu directement du sol. Il y a la même signature de plomb et d’arsenic. Nous avons pu tester cette épée avec une autre et cela correspond”.

romains-glaive

Un glaive romain, le sifflet d’un légionnaire, des pièces d’or de Carthage et un bouclier romain ont été trouvés

soldats-romains

Des soldats romains ?

M. Pulitzer insiste pour que le naufrage de l’épée qui a été récupéré il y a quelques années est “sans l’ombre d’un doute romain”.

Il a dit : “Nous avons analysé, nous savons exactement où se trouve le lieu de l’épave, mais ce sera une chose délicate pour le gouvernement canadien d’autoriser une équipe archéologique à enquêter. Je pense que cela est la seule découverte la plus importante pour l’Amérique – un événement qui va ré-écrire l’histoire. C’est un coup de feu qui va se faire entendre dans le monde entier. Cela change toute notre histoire”.

L’épave se trouve près du tristement célèbre “Money Pit” – un puits censé contenir des objets précieux.

romains-voyage

Il ne sait pas comment les anciens Romains auraient fait le voyage épique à travers l’océan Atlantique

pièces-or-carthage-romains

Des pièces de monnaie d’or de Carthage ont été trouvées au Canada

L’équipe a également découvert des anciens tumulus en eau peu profonde sur l’île qui remontent à au moins deux siècles après Jésus-Christ.

Le professeur James Scherz, de l’université du Wisconsin, a déclaré : “Ces monticules sont conformes aux anciens monticules funéraires européens et non aux natifs américains. Les monticules sous-marins sont d’un style de marin antique étranger et non autochtone en Nouvelle-Écosse ou Nord-Américain traditionnel. Ces monticules, en regardant le niveau des océans connus pour la région, donnent une date possible entre 1500 avant J.C. et 180 après J.C.”.

Il y a aussi les tombes, les experts ont également découvert des pierres sculptées sur l’île Oak.

Un autre indice, dans son rapport, est la présence d’une espèce de plante envahissante qui a été autrefois utilisée par les Romains.

cartes-romains-amérique

Ainsi que les tombes, les experts ont également découvert des pierres sculptées sur l’île Oak.

M. Pulitzer a déclaré : “Il y a aussi 50 mots dans la langue maternelle M’kmaq. Ce sont des anciens termes de navigation en voiliers utilisés par les anciens marins de l’époque romaine – mais ce n’est pas une culture maritime. Une autre “coïncidence” très intéressante est un buisson sur l’île Oak et un autre sur le continent qui est listé dans le Canada comme une espèce invasive appelée épine-vinette. Cette espèce a été utilisée par les anciens marins, y compris les Romains. L’espèce pousse sur l’île Oak et à travers Halifax. Toutes ces choses, signes et symboles représentent plus qu’une simple une coïncidence”.

D’autres historiens ont rejeté la conclusion comme inexacte, insistant sur le fait que les artefacts ont été tout simplement abandonnés par des collectionneurs dans les temps modernes.

L’histoire courante déclare que Colomb était la première personne non-indigène à arriver sur le continent quand il a atterri dans les Bahamas en 1492.

Cependant, au cours des années, plusieurs théories radicales ont émergé disant que les Vikings, les Polynésiens et les chinois, sont arrivés avant Christophe Colomb.

M. Pulitzer a ajouté : “Nous avons été absolument conduit à croire que rien ne se passe de ce côté avant Christophe Colomb. Je pense que tout ce qui remet en question l’histoire est très risqué, très dangereux et extrêmement politique. Je pense que nous devrions tous nous battre pour la vérité et les gens devraient se faire leur propre opinion”.

Source : Daily Express

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *