L’histoire inconnue du samouraï qui a voyagé au Mexique il y a des centaines d’années


Le voyage d’un samouraï au Mexique il y a des centaines d’années n’est pas quelque chose que vous avez probablement appris dans les livres d’histoire à l’école, et que vous n’avez probablement jamais rencontré en surfant sur le web.

Hasekura-Tsunenaga-samouraï

Néanmoins, l’histoire est bien réelle et fascinante, et peu de gens la connaissent.

L’histoire de Hasekura Tsunenaga est fascinante. C’était un samouraï japonais et un serviteur de Date Masamune, le daimyo de Séndaï d’origine impériale japonaise ayant des liens ancestraux avec l’empereur Kanmu.

Non seulement il était un samouraï célèbre, mais il était aussi un explorateur qui a réussi à voyager depuis le Japon, jusqu’à l’actuelle Acapulco en passant par le Pacifique.

Tsunenaga a voyagé au sein d’une délégation appelée l’ambassade de Keichō, qui a cherché à renforcer les liens entre l’Espagne et le Japon. À l’époque, Acapulco était encore un territoire conquis par les Espagnols. Ce n’était donc pas une mauvaise idée d’envoyer une délégation pour rendre visite aux Espagnols qui faisaient du Nouveau Monde leur nouveau foyer.

carte-voyage

Itinéraire et dates des voyages de Hasekura Tsunenaga. Crédit image : Wikimedia Commons / Domaine public.

Tsunenaga a dirigé une délégation de plus de cent chrétiens japonais qui faisaient partie du shōgun Hideyoshi Toyotomi, qui, en collaboration avec les jésuites, a commencé à construire des ponts avec les nations chrétiennes occidentales.

Le navire conduit par Tsunenaga a quitté le Japon le 28 octobre 1613 en direction d’Acapulco avec un total d’environ 180 personnes à bord, dont 10 samouraïs du shōgun, 12 samouraïs de Sendai, 120 marchands, marins et serviteurs japonais, et une quarantaine d’Espagnols et de Portugais. Parmi les Espagnols figurait Sebastián Vizcaíno, un soldat, entrepreneur, explorateur et diplomate espagnol.

Après trois mois en mer, les marins, dont la plupart n’avaient aucune idée de ce qui les attendait, ont atteint le cap Mendocino dans l’actuelle Californie. Le navire continua à longer la côte et arriva à Acapulco le 25 janvier 1614.

Hasekura-portrait

Portrait de Hasekura lors de sa mission à Rome en 1615 par Claude Deruet. Crédit image : Wikimedia Commons / Domaine public.

Le voyage des samouraïs japonais à travers le Mexique n’a pas été sans turbulences. Alors que les Japonais mettaient le pied au Mexique, des combats entre les Japonais et les Espagnols ont apparemment éclaté en raison de différends concernant la “manipulation des cadeaux envoyés par le souverain japonais”. Vizcaíno a été grièvement blessé.

De manière surprenante et inattendue, afin de faciliter ses relations avec l’Occident, Hasekura Tsunenaga fut baptisé en Espagne sous le nom de Felipe Francisco de Fachicura. En route pour Acapulco, et au départ de Veracruz, le guerrier japonais devenu explorateur réussit à visiter de nombreux ports d’Europe.

La destination finale de Tsuenanaga est Rome, où il rendra visite au pape après avoir connu des endroits qu’aucun autre Japonais n’avait connus auparavant.

Avant de se rendre à Rome, Jasekura décide de laisser derrière lui certains de ses compatriotes, comme le révèle l’historien Chimalpahin Quauhtlehuanitzin : “L’ambassadeur du Japon se mit en route et partit pour l’Espagne. En partant, il a divisé ses vassaux ; il a pris un certain nombre de Japonais, et il en a laissé un nombre égal ici comme marchands pour faire du commerce et vendre des choses.”

Lire aussi : Un anneau viking trouvé dans une forteresse polonaise est en fait un artefact chrétien rare

Source : Curiosmos – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *