Découvrez Stupendemys Geographicus : la plus grande tortue à avoir jamais vécu sur Terre


Avec un poids d’environ 1 145 kg, la tortue avait la taille d’une voiture. La tortue était 100 fois plus lourde que son plus proche parent.

Une tortue de la taille d’une voiture, appelée Stupendemys Geographicus, serait la plus grande tortue ayant jamais existé à la surface de la planète. Les fossiles récemment découverts ont été trouvés dans des strates qui datent d’environ huit millions d’années.

De nouveaux spécimens de la tortue éteinte “Stupendemys Geographicus”, décrits en 1970, révèlent qu’elle était 100 fois plus lourde que ses congénères et qu’elle avait une carapace cornue de trois mètres.

“La carapace de certains individus de Stupendemys atteignait presque trois mètres, ce qui en faisait l’une des plus grandes, voire la plus grande tortue qui ait jamais existé”, déclare Marcelo Sánchez, directeur de l’Institut et du Musée paléontologique de l’UZH et responsable de l’étude.

Des spécimens de cette énorme tortue ont été découverts par des paléobiologistes de l’Université de Zurich lors de l’exploration du Venezuela et de la Colombie. Cette région, ainsi que certaines parties du Brésil, est considérée comme un point chaud mondial lorsqu’il s’agit de diversité animale.

La faune éteinte de la région a été décrite comme étant au-delà de l’unique, et les preuves en sont certains des fossiles découverts dans la région comme ceux de rongeurs géants et de crocodiles.

Le paléontologue vénézuélien Rodolfo Sánchez et une carapace mâle de Stupendemys Geographicus, du Venezuela, trouvée dans des gisements vieux de 8 millions d’années. Crédit image : Jorge Carrillo.

La découverte de Stupendemys Geographicus est incroyable.

Avec une masse estimée à 1 145 kg – presque cent fois celle de son plus proche parent vivant, la tortue à grosse tête du fleuve Amazone, Stupendemys Geographicus était un véritable géant.

Les chercheurs ont rapporté que chez certains spécimens, la carapace révélait une caractéristique particulière et inattendue : les cornes.

“Les deux types de coquilles indiquent qu’il existait deux sexes de Stupendemys – les mâles avec des coquilles cornues et les femelles avec des coquilles sans cornes”, a expliqué M. Sánchez.

Le paléobiologiste a révélé que c’est la première fois que le dimorphisme sexuel sous forme de carapace cornue a été décrit pour l’une des tortues à cou latéral, l’un des deux grands groupes de tortues dans le monde.

Bien que de la taille d’une voiture, la tortue avait des ennemis naturels et les chercheurs rapportent que dans de nombreuses régions, la présence de Stupendemys coïncide avec celle de Purussaurus, les plus grands caïmans. Ceci est confirmé par la découverte de marques de morsure ainsi que d’os perforés dans les carapaces fossilisées de Stupendemys.

En plus de la carapace de la tortue géante, les scientifiques ont également découvert ses mâchoires parmi d’autres parties du squelette. Cela leur a permis de revoir en profondeur la relation évolutive de l’espèce au sein de l’arbre généalogique de la tortue.

Cela a conduit les experts à conclure que les tortues vivant en Amazonie sont les plus proches parentes de Stupendemys Geographicus.

“Sur la base d’études de l’anatomie des tortues, nous savons maintenant que certaines tortues vivantes de la région amazonienne sont les plus proches parents vivants”, a révélé M. Sánchez.

Les chercheurs ont en outre expliqué que, sur la base des découvertes de fossiles similaires au Brésil, en Colombie et au Venezuela, on peut déduire une répartition géographique beaucoup plus large des Stupendemys ; l’animal vivait dans toute la partie nord de l’Amérique du Sud.

Lire aussi : Un plongeur fait une incroyable rencontre face à face avec un anaconda au Brésil

Source : Curiosmos – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *