Près de la moitié des enfants de 12 ans admettent parler à des inconnus en ligne et à 13 ans ils parlent de sexe

enfants

Près de la moitié des enfants de 12 ans ont admis avoir parler à des inconnus sur les médias sociaux – savez-vous ce que fait votre enfant en ligne ?

Des recherches sur ce que les jeunes font en ligne ont révélé un certain nombre de statistiques effrayantes. Le plus choquant étant que 43% des jeunes de 12 ans ont admis avoir discuter avec des inconnus.

La NSPCC (National Society for the Prevention of Cruelty to Children) a admis qu’elle ne savait pas combien d’enfants et de jeunes sont touchés par ces discussions en ligne parce que les enfants ne peuvent pas se rendre compte qu’ils sont victimes d’abus ou ne veulent pas le dire aux gens parce qu’ils ont honte.

Knowthenet – un site impartial qui aide les familles à tirer le meilleur parti d’Internet – a découvert les statistiques choquantes dans le cadre de leur étude “L’Âge sociale”.

Un représentant a fait observer : «Les enfants s’exposent eux-mêmes à des risques potentiels, avec 21% qui affichent des commentaires négatifs à partir d’une moyenne d’âge de 11 ans et un quart utilise un compte différent et poste sans autorisations”.

«En outre, 43% ont envoyé des messages à des inconnus à partir d’un âge moyen de 12 ans.”

Ils ont ajouté : “La plus grande proportion de l’activité Internet a lieu lorsque les enfants atteignent 11 ans, lorsqu’ils sont susceptibles de poster pour la première fois une image ou une vidéo d’eux-mêmes, poster un commentaire méchant en ligne et mettre en place un faux profil sur les médias sociaux”.

ipad-girl-online

La NSPCC a admis ne pas savoir combien d’enfants et de jeunes sont touchés par ce phénomène.

“Un an plus tard (à 12 ans), les enfants vont d’abord essayer Twitter et WhatsApp et écrire à quelqu’un en ligne, qu’ils n’ont pas rencontré dans la vie réelle. Lorsque les enfants atteignent 13 ans – leur maturité sociale – ils essaient d’abord des services comme Snapchat et Ask FM et vont essayer de parler de sexe pour la première fois”.

Edustaff a examiné le sujet, en entreprenant une enquête sur les jeunes et la création d’une œuvre interactive sur les médias sociaux.

Le projet s’appel “Le guide pour les parents sur les médias sociaux” et c’est un contenu interactif plein de conseils sur les dangers que les parents ont besoin de connaître à propos de passer du temps en ligne en tant que jeune enfant/adolescent.

L’enquête a révélé que 67% des adolescents affirment qu’ils savent exactement comment cacher ce qu’ils font à leurs parents.

Cela va de paire avec les 81% des jeunes qui pensent qu’il est plus facile d’échapper à l’intimidation en ligne plutôt que l’intimidation en personne, construisant une société en ligne effrayante.

Les nouvelles arrivent avec les révélations que les parents “négligent” leurs responsabilités parentales de divertir leurs enfants, en se tournant plutôt vers des tablettes pour garder leurs enfants occupés de nos jours.

teens-online-danger

67% des adolescents savent exactement comment cacher ce qu’ils font à leurs parents.

Est-ce que les adolescents sur Internet sont hors du contrôle de leurs parents ? Edustaff a créé des astuces pour aider à conserver la sécurité des enfants en ligne.

  • Assurez-vous que leurs téléphones bloquent les sites classés plus de 18 ans : Vous êtes en mesure de passer par vos paramètres pour bloquer spécifiquement certains sites que vous croyez nuisible pour votre enfant. Vous pouvez choisir et bloquer ce que vous jugez non conforme pour votre enfant.
  • Placez l’ordinateur de bureau dans un espace ouvert : Cela pourrait être la cuisine ou une pièce où vous vous retrouvez souvent, juste pour mettre votre esprit à l’aise.
  • Insistez sur le fait que les téléphones ne sont que pour les urgences : Particulièrement pour les jeunes enfants, les remettre après une journée d’école est un moyen infaillible de s’assurer qu’ils ne passeront pas leur soirée sur une plate-forme nocive.

Source : Daily Express par Felicity Thistlethwaite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *