Le secrétaire à l’Énergie des États-Unis fait des commentaires très intéressants sur l’existence des univers parallèles

univers parallèles

La nouvelle série originale de Netflix, Stranger Things, a gagné en popularité depuis sa sortie cet été et pour une bonne raison. Non seulement l’émission de télévision est captivante, mais elle présente aussi de nombreuses nuances conscientes. L’émission télévisée est en réalité basée sur des programmes gouvernementaux réels concernant la télépathie et les univers parallèles. Ernest Moniz, physicien nucléaire et secrétaire à l’Énergie des États-Unis, a discuté de la vérité autour de Stranger Things et a confirmé que le gouvernement américain recherche des dimensions supérieures et des univers parallèles.

MK Ultra a été l’inspiration derrière Stranger Things

Si vous n’êtes pas familier avec l’émission Stranger Things, voici un bref résumé : Dans les années 1980, un jeune garçon disparaît et sa mère ainsi que ses amis partent à sa recherche. Ils découvrent que sa disparition est liée à un programme gouvernemental secret entourant la télépathie et une autre dimension qu’ils appellent «le monde à l’envers». En découvrant d’autres indices, ils rencontrent une jeune fille (Onze) avec des capacités télépathiques qui a été expérimentée dans un programme de contrôle mental du gouvernement. Ce que de nombreux téléspectateurs ignoraient, c’est que cette horrible expérience avait été inspirée par un véritable programme sanctionné par la CIA qui allait des années 1950 au milieu des années 1970.

Matt et Ross Duffer, les frères derrière la série, ont déclaré dans une interview de Rolling Stones que leur émission était basée sur des expériences gouvernementales “bizarres” qui ont eu lieu pendant la Guerre froide, en particulier MK Ultra. Matt explique : “Nous voulions que l’élément surnaturel soit ancré dans la science d’une manière ou d’une autre. Aussi ridicule soit-il, le monstre [dans la dimension alternative] ne vient pas d’un domaine spirituel et n’est lié à aucune religion. Cela a fait peur. Je ne crois pas aux fantômes, mais je crois aux extraterrestres et aux dimensions alternatives.”

Dans Stranger Things, le gouvernement permet le sacrifice de jeunes enfants pour satisfaire ce monstre pour “le plus grand bien”. Cela semble familier avec ce qui s’est passé dans le projet MK Ultra, car de nombreuses personnes innocentes, y compris de jeunes enfants, ont été victimes de ces expériences. tout cela a été développé pour “le plus grand bien de l’Amérique”.

Plus précisément, les expériences visaient à identifier les drogues et les procédures à utiliser lors des interrogatoires et de la torture afin d’affaiblir les victimes et d’en extorquer des confessions par le biais du contrôle mental. La série télévisée a légèrement évoqué les graves abus psychologiques, physiques et sexuels impliqués, mais a omis de nombreux autres détails horribles des expériences. Les vrais monstres ne sont pas des illusions qui se cachent sous votre lit, ce sont ceux qui contrôlent ces types de programmes, autrement connus comme l’élite ou le gouvernement de l’ombre.

Le secrétaire à l’Énergie des États-Unis au sujet de Stranger Things, des dimensions plus élevées et des univers parallèles

Ici, Don Cheadle et le secrétaire à l’Énergie des États-Unis, Ernest Moniz, discutent de Stranger Things. Même si Moniz n’a pas regardé la série, il s’est empressé de s’engager dans la conversation en déclarant qu’il avait entendu parler de la série et qu’il y avait de la vérité derrière tout ça.

Moniz explique : “Nous travaillons sur les univers parallèles… Nous sommes aussi de grands partisans de la science fondamentale, et cela inclut d’essayer de comprendre les particules de base de la nature et la structure de l’univers. Il s’avère que la physique théorique aborde des choses comme des dimensions plus élevées que les trois dimensions et les univers parallèles.”

Vous pouvez regarder l’interview ici :

Comment cela nous concerne

Pendant l’interview, le public se moque des revendications de Moniz. Les gens ont tellement confiance dans le système qu’ils ne peuvent même pas voir ce qui se passe devant eux, même lorsque les représentants du gouvernement admettent ce qu’ils font. Pour être juste, la plupart d’entre eux n’avaient probablement pas considéré que le gouvernement pouvait étudier des univers parallèles parce que le concept est souvent rejeté ou considéré comme du «matériel cinématographique hollywoodien».

Ce concept n’est vraiment pas si vieux. La Voie Lactée comprend à elle seule des milliards de planètes terrestres potentiellement habitables et la Voie Lactée elle-même n’est que l’une des milliards de galaxies. En outre, le terme scientifique multivers a été créé à l’appui de la théorie de l’inflation chaotique éternelle d’Andrei Linde, qui soutient l’existence d’un nombre infini d’univers. Linde explique : “Nous avons commencé à l’appeler multivers”, c’est-à-dire l’ensemble des innombrables régions de l’espace-temps déconnecté. “Nous devons accepter que nous ne connaissons littéralement rien du multivers ; ainsi, le potentiel des univers parallèles est très réel.”

Les scientifiques ont recherché des dimensions plus élevées pendant des décennies, ce n’est pas une nouvelle information. Carl Sagan en a parlé dans sa série télévisée, Cosmos, dans les années 1980. Nous vivons actuellement dans un monde en trois dimensions, alors comment pouvons-nous accéder à des dimensions plus élevées ? Personnellement, je crois que cela peut être fait par notre conscience. Carl Sagan a expliqué les différences entre les 2e, 3e et 4e dimensions de son spectacle Cosmos, que vous pouvez regarder ici.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les multiples dimensions, voici un excellent clip pour les débutants, tiré du film What The Bleep Do We Know.

Une autre partie intéressante de cette vidéo était lorsque Joshua Jackson a dit : “Stranger Things était une fiction pour nous, mais une autobiographie pour vous.” Cela concerne le manque de transparence du gouvernement et le peu d’informations divulguées au public.

Par exemple, la divulgation d’OVNIS est pratiquement inexistante aux États-Unis, les médias dominants diffusent régulièrement de la désinformation au profit des entreprises, et les programmes budgétaires noirs fonctionnent dans le plus grand secret. Il n’est pas étonnant que le public soit confus, étant donné la quantité de propagande des entreprises et du gouvernement à laquelle ils sont exposés quotidiennement.

Dernières pensées

Je crois que tout cela est la preuve que notre planète connaît un changement massif de conscience. Stranger Things m’a aidé à faire la lumière sur ce que je considère être l’un des programmes gouvernementaux les plus sombres de l’Histoire et qui continue de faire mal aux États-Unis. Le fait que le secrétaire à l’Énergie des États-Unis ait été honnête en admettant que le gouvernement étudie des dimensions plus élevées est un grand pas dans la bonne direction, même s’il y avait un air d’humour qui l’entoure. Espérons que d’autres fonctionnaires du gouvernement emboîtent le pas !

Source : Collective-Evolution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *