Un iceberg deux fois plus grand que la ville de New York va se détacher de l’Antarctique

Un plateau de glace en Antarctique est sur le point de donner naissance à un bébé. Ce bébé est un géant, engendré par des fissures croissantes sur le plateau de glace Brunt.

On ne sait pas très bien ce que cela signifiera pour l’infrastructure scientifique de la région et pour la présence humaine, qui ont toutes deux été établies dans les années 1950.

Le plateau de glace Brunt est situé dans la zone de Coats Land sur la côte de la mer de Waddell en Antarctique. Il y a des fissures massives dans la glace, qui sont sur le point de créer un iceberg deux fois plus grand que celui de New York. L’une de ces fissures s’appelle la fissure d’Halloween parce qu’elle est apparue vers la fin octobre 2016.

La fissure d’Halloween et l’iceberg qui va bientôt vêler font partie d’une histoire plus importante en Antarctique.

En 1956, les Britanniques ont installé la station de recherche Halley sur la plate-forme de glace Brunt. Elle a été mise en place là pour étudier l’atmosphère terrestre, et en 1985, les scientifiques de Halley ont découvert le trou dans la couche d’ozone. Au fil des ans, depuis sa création, elle a été déplacée à plusieurs reprises en raison de la menace que représentent les gouffres et les fissures dans la glace.

Plus récemment, elle a été déplacée en 2017 en raison de la croissance de deux gouffres dans la plate-forme de glace sur laquelle elle se trouve, la plate-forme de glace Brunt.

iceberg

Une vue d’ensemble du plateau de glace Brunt, montrant la fissure de l’Halloween, les McDonald Ice Rumples, les deux sites de la station de recherche Halley, et les deux gouffres. Image : Relevé de l’Antarctique britannique.

Mais maintenant, le gouffre 1 s’ouvre de plus en plus vite, mettant en péril l’avenir de la station de recherche Halley. Le gouffre est resté stable pendant environ 35 ans, mais dernièrement, il s’est accéléré, se développant vers le nord jusqu’à 4 km par an. On ne sait pas exactement où la fissure d’Halloween et le gouffre se rejoindront, mais lorsqu’ils se rejoindront, cela pourrait déstabiliser toute la plate-forme de glace.

iceberg

Les McDonald Ice Rumples jouent également un rôle dans ce drame glacial. Les frottis se forment lorsque la glace s’écoule sur une formation rocheuse où le substratum rocheux s’élève suffisamment haut pour entrer en contact avec la face inférieure de la plate-forme de glace. Le substratum rocheux peut entraver l’écoulement de la glace, ce qui cause des failles, des crevasses et des ondes de pression. Rien de tout cela n’est bon pour la stabilité.

iceberg

Les McDonald Ice Rumples. Source de l’image : Observatoire de la Terre de la NASA.

“L’avenir à court terme du plateau de glace Brunt dépend probablement de l’endroit où les failles existantes se rejoignent par rapport aux McDonald Ice Rumples”, a déclaré Joe MacGregor, glaciologue au Goddard Space Flight Center de la NASA. “S’ils fusionnent en amont (au sud) des McDonald Ice Rumples, il est possible que le plateau de glace soit déstabilisé.”

Ce serait le plus gros iceberg à s’être détaché du plateau de glace Brunt, du moins depuis que nous y prêtons attention, et les scientifiques l’observent depuis 1915. Le vêlage n’est pas inhabituel pour les plateaux de glace, mais ce niveau de changement est inhabituel pour la région.

“Nous n’avons pas une idée claire de ce qui motive les périodes d’avance et de recul de la plate-forme jusqu’au vêlage”, a déclaré Chris Shuman, glaciologue de la NASA/UMBC. “La perte future probable de la glace de l’autre côté de la fissure d’Halloween suggère qu’une plus grande instabilité est possible, avec les risques associés à Halley.”

L’iceberg aura une superficie d’environ 1700 km2, selon l’endroit où les fissures se rejoignent. Par rapport à l’Antarctique, ce n’est pas énorme. Mais comme nous l’avons déjà dit, il s’agirait de la plus importante rupture que nous ayons vue du plateau de glace Brunt. Ce qui est plus préoccupant, c’est ce que cela pourrait signifier pour la stabilité du plateau restant.

L’instabilité croissante du plateau a déjà entraîné la fermeture de la station Halley à deux reprises au cours des dernières années et sa relocalisation.

iceberg

La station de recherche Halley en Antarctique. Image : CC BY-SA 4.0

La croissance de fissures dans la glace est apparente dans les deux images suivantes. Ce sont deux images satellites de la même zone, prises 33 ans à l’avance. L’image du haut date de janvier 1986. L’image du bas date de janvier 2019.

iceberg

Une image satellite du plateau de glace Brunt en 1986. Source de l’image : NASA

iceberg

Une image satellite de la plate-forme de glace Brunt en 2019. Remarquez la grande fissure qui s’étend verticalement le long de l’image. Source de l’image : NASA.

Pour l’instant, c’est un jeu d’attente pour l’Antarctique, le plateau de glace Brunt et la station de recherche Halley. La station de recherche est à son emplacement actuel depuis quelques années seulement. Il faudra peut-être la déplacer à nouveau.

Lire aussi : Découverte d’une gigantesque cavité sous l’un des plus importants glaciers de l’Antarctique

Source : Universe Today – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *