Un nouveau supraconducteur brise tous les records

Le National High Magnetic Field Laboratory annonce avoir créé l’aimant supraconducteur le plus puissant au monde. Nommé 32 T, il est 33% plus puissant que l’aimant précédent, et des milliers de fois plus puissant que les aimants de votre réfrigérateur.

Le National Magnetic Field Laboratory (MagLab National) est toujours dans la course. En août, l’équipe remportait le titre de « l’aimant le plus résistif du monde » après l’avoir perdu en 2014. Son aimant Project 11 avait en effet atteint les 41,4 teslas (unité de champ magnétique), une première. Ce 8 décembre, ils reviennent à la charge pour établir un nouveau record : cette fois, pour l’aimant supraconducteur le plus puissant au monde. Cet aimant créé dans l’installation de MagLab Tallahassee, vient en effet de créer un champ magnétique de 32 teslas, 33% plus fort que l’aimant qui détenait le précédent record. Pour référence, c’est 3 000 fois plus fort que les aimants que nous mettons sur nos réfrigérateurs.

Selon MagLab, ce nouveau record du monde établi la semaine dernière marque l’une des plus grandes améliorations apportées au cours des 40 dernières années. « C’est une étape de transformation dans la technologie des aimants, une véritable révolution dans la fabrication », note Greg Boebinger, directeur de MagLab, dans un communiqué de presse. « Non seulement cette conception d’aimant de pointe nous permettra d’offrir de nouvelles techniques expérimentales ici au laboratoire, mais elle renforcera la puissance d’autres outils scientifiques tels que les rayons X et la diffusion des neutrons dans le monde entier ».

Les supraconducteurs sont déjà indispensables au fonctionnement de différents appareils, des machines d’IRM aux systèmes de transport à grande vitesse, en passant par les réacteurs de fusion nucléaire et autres collisionneurs de particules. Cet aimant supraconducteur devrait donc aider à faire progresser la recherche dans plusieurs domaines, notamment la physique, la chimie, la biologie et la matière quantique.

Cependant, l’équipe n’a pas l’intention de s’arrêter à 32 teslas. Un jour, l’aimant supraconducteur pourra être aussi puissant que l’actuel aimant résistif record du laboratoire. L’ingénieur Huub Weijers, de MagLab, voit même encore plus loin. « Je ne sais pas quelle est la limite, mais c’est au-delà de 100 teslas », dit-il. « Les matériaux requis existent. Ce qu’il nous manque, c’est la technologie, et les dollars ».

Sources : FuturismSciencePost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *