Il pourrait y avoir un univers à l’intérieur de chaque trou noir

La plupart des experts s’accordent à dire que l’Univers a commencé comme un point infiniment chaud et dense appelé singularité.

Attendez une minute. N’est-ce pas ce que les gens appellent des trous noirs ? En fait, c’est le cas, et certains physiciens disent qu’il pourrait s’agir d’une seule et même chose : la singularité dans chaque trou noir pourrait donner naissance à un bébé univers. Il n’y a aucune raison de penser que notre univers est différent.

De plus en plus curieux

Des trous noirs se forment lorsqu’une étoile très massive meurt et que son noyau s’effondre dans un espace si petit que même la lumière ne peut y échapper. La limite qui délimite ce point de non-retour s’appelle l’horizon des événements, et une sorte d’“enveloppement” opaque qui ne permet pas de voir la singularité elle-même. Il est important de noter que lorsque la matière tombe dans le trou noir, l’horizon des événements s’élargit : d’abord rapidement lorsque le trou noir commence à se former, puis plus lentement lorsque la matière tombe à une vitesse inférieure.

Pendant le premier millionième de seconde après le Big Bang, l’univers s’est développé incroyablement rapidement – plus vite que la vitesse de la lumière. (Puisque l’espace était techniquement en train d’être créé, cette limite de vitesse universelle n’a pas eu beaucoup d’influence). Avec le temps, cette expansion s’est ralentie. Ça ne ressemble pas à l’horizon des événements d’un trou noir ? Est-il possible que notre univers soit l’horizon des événements dans le trou noir d’un autre univers ?

Des trous noirs jusqu’au bout

Mais voici le truc : les trous noirs tridimensionnels dans notre univers ont des horizons d’événements bidimensionnels. Cela signifie que pour que notre univers soit un horizon d’événements, il doit être né d’un trou noir à quatre dimensions dans un univers à quatre dimensions. Ça a l’air dingue, non ?

Nous ne pouvons pas calculer ce qui se passe dans la singularité d’un trou noir – les lois de la physique se décomposent littéralement – mais nous pouvons calculer ce qui se passe à la limite d’un horizon des événements. Lorsque la matière tombe dans le trou noir, l’horizon des événements code cette information. Le trou noir et l’horizon des événements s’agrandissent en tandem de sorte que la surface est exactement de la bonne taille pour contenir l’information sur toute la matière qui est tombée dans le trou noir depuis sa création. Toute cette information pourrait se traduire par tout ce qui existe dans notre univers.

Et croyez-le ou non, les maths s’additionnent et résolvent certains problèmes de longue haleine dans le processus. C’est ce qu’affirment des chercheurs de l’Institut Perimeter et de l’Université de Waterloo, qui ont envisagé cette possibilité pour la première fois en 2014.

Nous pourrions vivre dans un univers à l’intérieur d’un trou noir à l’intérieur d’un univers à l’intérieur d’un trou noir. C’est peut-être des trous noirs jusqu’au bout.

Lire aussi : Vous êtes le trou noir dans cette vidéo en 360° du centre de notre galaxie

Source : Curiosity – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *