Un sondage révèle que la plupart des travailleurs préféreraient un patron robot à un humain


Selon un récent sondage mené par Oracle et Future Workplace, une grande majorité des travailleurs préfèrent avoir un patron robot plutôt qu’un patron humain.

Selon le sondage, 82 % des travailleurs estimaient que les patrons robots seraient “meilleurs dans certaines tâches”, comme le maintien des horaires de travail et une vision impartiale de leurs employés.

Pendant ce temps, 64% des travailleurs interrogés ont déclaré qu’ils feraient plus confiance à un robot qu’à un humain en tant que patron. En Chine et en Inde, où l’IA est plus courante et fait déjà partie de la vie quotidienne, ce chiffre avoisine les 90 %.

L’enquête a également révélé que les travailleurs étaient généralement optimistes quant à la prochaine révolution de l’IA, plus de la moitié des répondants ayant déclaré qu’ils étaient enthousiastes à l’idée d’avoir des collègues robots.

Un rapport publié par Oracle explique comment l’enquête a été menée.

“Les résultats de la recherche sont basés sur une enquête mondiale menée par Savanta entre le 2 juillet et le 9 août 2019. Au total, 8 370 personnes ont répondu au sondage. L’étude a été administrée en ligne et menée dans 10 pays différents (et en six langues). Les employés permanents à temps plein âgés de 18 à 74 ans étaient admissibles. Le sondage visait les dirigeants, les gestionnaires et les employés des RH. Les répondants sont recrutés par le biais d’un certain nombre de mécanismes différents, via différentes sources, pour se joindre aux panels et participer à des études de marché”, explique le rapport.

Près des deux tiers des travailleurs dans le monde font plus confiance à un patron robot qu’à un patron humain.
Image : Oracle/Future Workplace

Il est logique que la plupart des gens préféreraient un patron robot à un humain, parce que dans de nombreux lieux de travail, traiter avec le patron au pouvoir est la chose la plus stressante de la journée. Les experts prédisent qu’une touche humaine sera encore nécessaire pour gérer les employés, mais selon beaucoup d’entre eux, les patrons pourraient jouer un rôle différent dans le futur milieu de travail. Au lieu d’agir comme une autorité maintenant les gens sur leurs gardes, les patrons de l’avenir peuvent ressembler davantage à des coachs de vie, choisis pour leur empathie et leurs compétences relationnelles.

Dan Schawbel, directeur de la recherche chez Future Workplace, affirme que les patrons de l’avenir se concentreront davantage sur les compétences générales que sur la microgestion de leurs employés.

“Au cours des deux dernières années, nous avons constaté que les travailleurs sont devenus plus optimistes à mesure qu’ils adoptaient l’IA en milieu de travail et que les RH montrent la voie. L’étude de 2019 montre que l’IA redéfinit non seulement la relation entre le travailleur et le gestionnaire, mais aussi le rôle d’un gestionnaire dans un milieu de travail axé sur l’IA. Sur la base de ces résultats, les managers resteront pertinents à l’avenir s’ils se concentrent sur l’aspect humain et l’utilisation de leurs compétences non techniques, tout en laissant les compétences techniques et les tâches de routine aux robots”, a déclaré M. Schawbel.

Selon un rapport du Forum économique mondial sur l’avenir du travail, jusqu’à 75 millions d’emplois pourraient être perdus par l’automatisation au cours des trois prochaines années. Dans dix ans, ce chiffre pourrait atteindre 800 millions.

Lire aussi : Les robots « vont remplacer jusqu’à 20 millions d’emplois manufacturiers » d’ici 2030

Source : TruthTheory – Traduit par Anguille sous roche

1 réponse

  1. BlueMan dit :

    Les gens sont en train de devenir fous…

    Le numérique rend les gens idiots.

    Avec une machine, on ne peut pas négocier. On ne peut pas le convaincre, le faire rire, le sensibiliser, le faire réfléchir. On ne peut pas le faire changer d’avis.

    Une machine, aussi compliquée soit-elle, n’est pas un être. C’est une machine à laver. Rien de plus. Se soumettre à une machine à laver…

    Les gens sont fous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *