Voici une mer croisée. Mieux vaut ne pas être pris dedans

On dit qu’il ne faut jamais tourner le dos à l’océan, mais que faire si les vagues viennent de tous côtés ? C’est ce qui arrive lorsqu’un nageur ou un plaisancier malchanceux se retrouve pris entre deux houles opposées, ce qu’on appelle une mer croisée.

Ce rare motif de vagues carrées est un beau spectacle à voir, mais le phénomène naturel, qui peut apparaître et réapparaître en quelques minutes, est également extrêmement dangereux.

Plus fréquentes en eaux peu profondes, les mers croisées peuvent souvent être observées au large de la pointe ouest de l’île de Rhé, en France, par exemple, ou sur les plages de Tel-Aviv, bien qu’elles puissent apparaître dans de nombreuses régions côtières à travers le monde.

(Michel Griffin/Wikimedia)

Causées par deux types de vagues se déplaçant à des angles obliques, leur motif en forme d’échiquier se produit généralement lorsque deux houles coexistent, ou lorsque le vent pousse les vagues dans une direction et une houle les pousse dans une autre.

Les physiciens et les mathématiciens le considèrent comme un exemple de l’équation de Kadomtsev-Petviashvili, une équation aux dérivées partielles qui décrit le mouvement non linéaire des vagues et est souvent utilisée pour expliquer les systèmes météorologiques en interaction.

(Liron Barakiva)

Les plaisanciers et les nageurs, d’autre part, y voient simplement un danger. Généralement associées à des marées fortes et puissantes, ces mers croisées peuvent mettre les humains dans une situation difficile, comme l’illustre la terrifiante image ci-dessous.

Les puissants courants océaniques qui génèrent ces vagues imprévisibles et inhabituellement hautes (jusqu’à près de trois mètres de haut dans certains cas et appelées “murs blancs”), sont capables de renverser de grands bateaux et sont suspects dans de nombreux naufrages historiques.

Ainsi, les sauveteurs vous avertissent que si vous les voyez, vous ne devez en aucun cas entrer dans l’eau. Et si, par hasard, elles apparaissent soudainement autour de vous, alors l’idée est d’arriver à terre le plus vite possible.

Quand l’océan se déchaîne, il ne plaisante pas. Vous ne devriez pas non plus.

Lire aussi : Une anomalie dans l’océan Atlantique pourrait être la première détection d’une plaque tectonique écaillée

Source : ScienceAlert – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *