Le voyage dans le temps : De la mythologie antique à la science moderne


Le voyage dans le temps et les machines à remonter le temps sont un sujet de science-fiction et d’innombrables films depuis de nombreuses décennies.

En fait, il semble que la possibilité de voyager dans le temps, que ce soit dans le futur ou dans le passé, ait fait appel à l’imagination de l’humanité depuis des siècles. Si beaucoup pensent qu’il est absurde de croire que nous pourrions voyager dans le passé ou le présent, certains des scientifiques les plus brillants du monde ont cherché à savoir si cela pourrait un jour devenir une réalité.

La recherche sur le voyage dans le temps

Albert Einstein, par exemple, a conclu à la fin de sa vie que le passé, le présent et le futur existaient simultanément, et la plupart des gens connaissent son célèbre concept de relativité. En d’autres termes, le temps est relatif et non absolu comme le prétendait Newton. Avec la technologie appropriée, comme un vaisseau spatial très rapide, une personne est capable de vivre plusieurs jours alors qu’une autre personne ne vit simultanément que quelques heures ou minutes. Pourtant, la sagesse des convictions d’Einstein a eu très peu d’impact sur la cosmologie ou la science en général.

La majorité des physiciens ont été lents à abandonner les hypothèses ordinaires que nous faisons sur le temps. Cependant, si le voyage dans le temps était réellement possible, on peut difficilement envisager ce que cela pourrait signifier pour l’humanité. Quiconque aurait le pouvoir de se déplacer dans le temps, aurait le pouvoir de modifier l’histoire. Bien que cela puisse paraître séduisant, il serait impossible de connaître les conséquences d’une modification des événements passés et leur impact sur l’avenir.

Illustration tirée du Menologion de Basile II des Sept Dormeurs, une légende médiévale sur un groupe de jeunes qui se sont cachés dans une grotte pour échapper à la persécution et ont émergé plus de 300 ans plus tard. (Domaine public)

Le voyage dans le temps dans la mythologie antique

Si nous examinons les textes anciens, nous pouvons trouver un certain nombre de références au voyage dans le temps. Dans la mythologie hindoue, il y a l’histoire du roi Raivata Kakudmi qui voyage pour rencontrer le créateur Brahma. Même si ce voyage n’a pas duré longtemps, lorsque Kakudmi est revenu sur Terre, 108 yugas s’étaient écoulés sur Terre, et l’on pense que chaque yuga représente environ 4 millions d’années. L’explication donnée par Brahma à Kakudmi est que le temps s’écoule différemment selon les plans d’existence.

De même, le Coran fait référence à la grotte d’Al-Kahf. L’histoire fait référence à un groupe de jeunes chrétiens qui, en 250 après J.-C., ont tenté d’échapper aux persécutions et se sont retirés, sous la direction de Dieu, dans une grotte où Dieu les a endormis. Ils se sont réveillés 309 ans plus tard. Cette histoire coïncide avec l’histoire chrétienne des sept dormeurs, à quelques différences près.

Une autre histoire provient de la légende japonaise d’Urashima Taro, un individu qui aurait visité le palais sous-marin du dieu dragon Ryujin. Il y est resté trois jours, mais lorsqu’il est revenu à la surface, 300 ans s’étaient écoulés. Dans le texte bouddhiste, le Canon Pali, il est écrit que dans le ciel des trente Dévas (le lieu des Dieux), le temps passe à un rythme différent où cent années terrestres comptent comme un seul jour pour eux. Il existe de nombreuses autres références au voyage dans le temps dans la mythologie ancienne.

Urashima Taro revient du Palais du Roi Dragon, pour découvrir que 300 ans se sont écoulés. (Domaine public)

Recherche scientifique sur le voyage dans le temps

L’histoire la plus connue de voyage temporel accidentel est probablement celle de l’expérience de Philadelphie, qui aurait eu lieu en 1943 dans le but de masquer un navire et de le rendre invisible aux radars ennemis. Cependant, l’expérience aurait terriblement mal tourné : non seulement le navire a complètement disparu de Philadelphie, mais il a été téléporté à Norfolk et a remonté le temps pendant 10 secondes.

Lorsque le navire réapparaît, certains membres de l’équipage sont physiquement soudés aux cloisons, d’autres développent des troubles mentaux, quelques-uns disparaissent complètement et d’autres encore disent avoir voyagé dans le futur et dans le passé. Nikola Tesla, qui était à l’époque directeur de l’ingénierie et de la recherche de la Radio Company of America, aurait participé à l’expérience en effectuant tous les calculs et dessins nécessaires et en fournissant les générateurs.

En 1960, nous avons un autre rapport de cas intéressant du scientifique Pellegrino Ernetti, qui prétendait avoir mis au point le Chronivisor, une machine qui permettrait à quelqu’un de voir dans le passé. Sa théorie était que tout ce qui se passe laisse une trace énergétique qui ne peut jamais être détruite (un peu comme les mystiques archives akashiques). Ernetti aurait mis au point cette machine capable de détecter, d’amplifier et de convertir cette énergie en une image – un peu comme une télévision montrant ce qui s’est passé dans le passé.

Expériences controversées liées au voyage dans le temps

Dans les années 1980, il a été fait état d’une autre expérience controversée de voyage dans le temps, le projet Montauk, qui aurait également expérimenté le voyage dans le temps, entre autres choses. La question de savoir si les expériences de Philadelphie et de Montauk ont réellement eu lieu fait toujours l’objet de débats. Cependant, il est logique de supposer que les militaires s’intéressent à la possibilité de voyager dans le temps et s’engagent dans des recherches approfondies sur le sujet.

En 2004, Marlin Pohlman, un scientifique, ingénieur et membre de Mensa, titulaire d’une licence, d’un MBA et d’un doctorat, a déposé un brevet pour une méthode de distorsion de la gravité et de déplacement dans le temps. En 2013, Wasfi Alshdaifat a déposé un autre brevet pour une machine de compression de l’espace et de dilatation du temps qui pourrait être utilisée pour le voyage dans le temps.

Selon PHYS.ORG, le physicien Ronald Lawrence Mallett, professeur à l’université du Connecticut, travaillait en 2006 sur le concept de voyage dans le temps, basé sur la théorie de la relativité d’Einstein. À l’époque, Mallett était absolument convaincu que le voyage dans le temps était possible. Il a prédit que le voyage dans le temps de l’homme sera possible au cours de notre siècle. Le physicien des particules Brian Cox , cité dans un article publié en 2013 dans le HuffPost, a convenu que le voyage dans le temps est possible, mais seulement dans une seule direction.

Il y a aussi l’histoire mystérieuse d’Ali Razeqi, directeur général du Centre iranien des inventions stratégiques, qui, selon le Daily Mail, a prétendu avoir mis au point un appareil capable de voir de 3 à 5 ans dans le futur. Son histoire initiale a disparu de l’internet quelques heures après sa publication.

En théorie, le voyage dans le temps est possible, même s’il est difficile à appréhender. Les recherches citées ci-dessus nous ont-elles rapproché de la réalité du voyage dans le temps ? Si c’est le cas, nous ne pouvons qu’espérer que la technologie ne tombe pas entre de mauvaises mains.

Lire aussi : Combien de dimensions notre univers possède-t-il réellement ?

Source : Ancient Origins – Traduit par Anguille sous roche


2 réponses

  1. zebondo dit :

    le Grand collisionneur en suisse est peut être un trou de verre qui sortirai dans un autre Grand collisionneur et le tour est joué ,demandons à Q anon ?The spécialiste en la matière
    Bonne année 2899

  2. zeta alpha meridos 789-7/45% dit :

    Bonjour, mes ancêtres.
    Je suis heureux de vous connaître, vous qui vivez 1000 ans avant ma naissance. Je suis de passage et heureux de voir que, ce qui est pour nous une réalité quotidienne, est déjà pour vous un sujet d’étude. Je ne vous en dirai pas plus sur ce qui vous attend dans l’avenir, sinon que nous espérons que, suite à la dernière vague du Covid, nous sortirons de ce confinement. Notre minisstre Jeandex Kasteks nous l’a promis..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *